• 4.6 Traitement du safran

    Mon safran est d'origine, donc non relevable (à l'origine il n'y avait que cette option), 100% CTBX.

    4.6 Traitement du safran

    Il a très bien supporté les années et je suis assez fier de ma réalisation, les trois épaisseurs étant seulement collées à la PPU pour la partie immergée, uniquement pressées. Finition: 3 ou 4 couches de vernis.

    Je prévois de le rénover (il avait pris quelques coups lors d'atterrissages un peu musclés) et de le peindre dans la même peinture (laque polyuréthane bicomposants) que la coque, autant par souci d'esthétique que pour le protéger.

    4.6 Traitement du safran   4.6 Traitement du safran   4.6 Traitement du safran

     

     

    Première étape: décapage thermique pour éliminer le vernis, puis ponçage.

    4.6 Traitement du safran   4.6 Traitement du safran   

    Deuxième étape: application d'une couche de résine époxy liquide (revêtement teinté bleu), ponçage, rebouchage des irrégularités avec l'enduit époxy solide (teinté orangé clair), et reponçage fin.

    4.6 Traitement du safran   4.6 Traitement du safran   4.6 Traitement du safran

     

    Troisième étape: mise en peinture, application de trois couches de la Perfection d'international (coloris gris Platinum), avec ponçage à l'eau (grain 400) entre chaque couche.

    4.6 Traitement du safran

     

    Le résultat final est satisfaisant, bien que je trouve que les rouleaux de peinture laissent toujours des marques (petits poils si rouleaux textiles, petites aspérités si rouleau mousse).

    Je précise que j'en ai esayé plusieurs, tous achetés chez des spécialistes "marine".

    Le meilleur (où moins pire, c'est selon) étant le rouleau mousse.

    ......si quelqu'un a un bon tuyau, je suis preneur !

    Je pense passer une polisseuse pour améliorer le fini.

    Il me restera à nettoyer et faire briller les ferrures inox, avant de les remonter sur le bois peint.

     

    Question : je vais devoir très rapidement me pencher sur la fabrication d'un safran relevable, indispensable pour profiter du faible tirant d'eau du bateau et de la facilité d'échouage sur les plages.

    Quelqu'un en a t il déjà fabriqué un?

    Où trouver une tête de safran adaptée?

     

     


  • Commentaires

    1
    Dimanche 17 Mai 2015 à 11:52

    Bjr,

    a part la peinture au pistolet qui donne un aspect parfait si on a les compétences requises, une bonne solution peut être de peindre au rouleau laqueur spécifique (acheté chez AD, PAS en mousse) préalablement bien rincé à l'eau tiède et très bien séché (pour en enlever les petits poils rebelles), peindre par carrés de 80cm sur 80cm, "lisser" cette surface avec un "pad" ou pinceau plat neuf en glissant à peine le pinceau sur la surface de peinture, sans appuyer. Le mieux est de travailler à deux, cela permet de lisser la peinture avant qu'elle ne commence à sécher et que chacun reste bien concentré sur sa tâche...

    2
    Mardi 19 Mai 2015 à 08:10

    J'ai peint avec un rouleur laqueur spécifique acheté chez Bigship, qui a laissé des petites marques, raison pour laquelle j'ai essayé le rouleau mousse de chez AD, qui m'a donné de meilleurs résultats, mais pas parfaits, non plus, d'où ma recherche.

    L'idéal est sûrement les solutions évoquées, mais pas faciles à mettre en oeuvre.

    3
    étienne
    Samedi 19 Décembre 2015 à 18:34

    pour ton safran relevable,il y a celui du f6 qui doit pouvoir être adapté au f5

      • Dimanche 20 Décembre 2015 à 15:25

        Merci pour l'idée, mais je n'ai aucune donnée ni plan, et ne sais pas si c'est compatible.

        Quelqu'un l'a t il déjà fait?

    4
    Mardi 5 Janvier 2016 à 15:52

    Il y a le plan du safran relevable sur le blog des Figaros 5&6:

    http://figaro-5-figaro-6-herbulot.eklablog.com/safran-relevable-pour-figaro-5-a114585852

    Diantre, il faut chercher un peu, que diable !

     

    5
    Mardi 5 Janvier 2016 à 23:36

    Merci Arzach, mais j'ai ce plan, car je faisais partie de feu Ascofi.

    Ce qui m'intéresse c'est l'avis et l'expérience de ceux qui l'ont construit ou utilisé.

    6
    Mercredi 6 Janvier 2016 à 08:49

    Nous avons un safran de ce type sur notre Figaro 5, c'est juste absolument parfait à l'usage !

    Il a été fabriqué en contreplaquépour la lame et en inox (épais) pour la tête, c'est une pièce magnifique mais un peu lourde a manipuler lors de la mise en place. C'est vraiment un "modèle" pour moi, pratique, solide, bien conçu.

      • Mercredi 6 Janvier 2016 à 10:44

        Merci pour la réponse et tu mets le doigts sur ce qui me préoccupe le plus: la tête.

        C'est effectivement: soit la faire fabriquer en inox (coût? qui? poids?), soit je la fabrique en CP comme pour  le safran que j'ai fabriqué à l'origine, et c'est là que j'aimerai avoir des retour d'expérience. 

    7
    Samedi 9 Janvier 2016 à 18:15

    De plus, le plan du safran relevable auquel tu fais allusion, est fait pour une tête métal, il ne fonctionne pas pour une tête bois à cause des fixations métal (les axes aiguillots et fémelots doivent rester comme sur le plan d'origine).

    J'essaye d'en redessiner un.

    Il me semble aussi qu'il faut prévoir un bout' pour assurer le relevage.

    8
    Mardi 12 Janvier 2016 à 19:19

    Il y a un bout' pour bloquer la pelle de safran en position basse.

    Dès que le bout' est relaché le safran remonte automatiquement à 9O°, car la pelle flotte.

    9
    Mardi 12 Janvier 2016 à 20:09

    Si la pelle flotte, c'est une bonne chose. Je n'en étais pas sûr. Merci pour l'info

    10
    Maurice
    Vendredi 30 Septembre 2016 à 08:41

    Bonjour à tous...

    Un petit message en attendant le jour où je pourrais regarder ma coque de figaro 5 de mes yeux, libre, propriétaire...

    Un vieux truc datant de mes jeunes années en compétiton X4... Une dérive ou un safran impeccable, sans trace aucune?

    Un bout de mousse à cellules ouvertes genre matelas, ne pas appuyer, au besoin de la bonne vieille araldite rapide, et on arrive à des résultats pas si mauvais que ça... Bien sur pas besoin de monter aux 7 ou 8 couches, toutes croisées et poncées à l'abrasif à l'eau grain maximum de 400... Dernière passe à l'ancienne, vieux papier journal, celui où les nouvelles étaient imprimées au plomb...

    Résultat? La dérive DUPEAU de ma planche OPEN SPEED LINE faisait saliver pas mal de monde après ce traitement... Tiens, si jamais la  pelle du safran du figaro était moche, ce serait une bonne idée...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :