• 4.1-Début du renouveau

    Le grand chantier va commencer !  

      

     

    La coque n'était pas très abîmée en soi, mais la peinture extérieure avait souffert, des petits éclats existaient un peu partout, et à certains endroits on devinait même le rowing. J'avais commencé à poncer les plats bords du cockpit, et très vite je me suis rendu compte que peinture et enduit , trop usés et vieillis, avaient besoin d'être refaits complètement.

      Etat du cockpitEtat des plats bords Etat du roof

    La décision s'imposa: il fallait refaire totalement le revêtement extérieur du bateau...l'intérieur serait pour l'an prochain.....mais le refaire avec quoi?....comment....? La PPU que j'aimais bien, ne semble plus n'exister.

    Je ne trouvais pas d'enduit polyuréthane, comme celui qui avait été utilisé lors de la construction. J'ai fait des recherches, essayé de me faire conseiller et j'ai fini par choisir la solution de la résine époxy bicomposant. C'est moins simple à mettre en oeuvre, mais ce produit donne d'excellents résultats et devrait assurer une bonne protection de ma coque.

     

     

    Première opération: démontage de tout l'accastillage et tous les équipements                                              

    C'est la plus facile, et de plus elle permet de constater l'état de toutes les fixations.....je remettrai pas mal de visserie neuve et remplacerai celles qui étaient préconisées en laiton par de l'inox marine (de nombreuses vis laiton ont cassé au dévissage).

    Plat bord avant démontage mais après le premier ponçageLe même après premier ponçage et démontageLe même après second ponçage

     

     La dérive avait été retirée très tôt et mise au sec: j'en parlerai ultérieurement, d'autant plus que c'est l'élément qui s'est peut être le plus dégradé avec le temps.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :